Facebook teste le partage de musique avec Deezer et Spotify
News Mis à jour le Rédigé par Julien Maron

Facebook teste le partage de musique avec Deezer et Spotify

Facebook teste le partage de musique avec Deezer et Spotify

facebook-music

Une nouvelle fonctionnalité vient de voir le jour sur Facebook : le partage de musique.

Un nouvel onglet « Partager de la musique » fait son apparition au coté du champ de statut. Il permet aux utilisateurs de Facebook et des services musicaux en ligne (tel que Spotify ou Deezer) de partager de la musique directement sur leur mur. Cette fonctionnalité est en phase de test et limitée à un certains nombres de comptes pour le moment mais devrait être disponible prochainement pour tous.

Actuellement, il est possible de voir sur le profil d’un ami ou dans le fil d’actualité les morceaux écoutés. Mais cette nouvelle option permet de partager uniquement les morceaux de son choix depuis le champ de statut.

Cette option Facebook aide également à retrouver de la musique. Le réseau social affiche diverses suggestions et permet de trouver facilement un titre en tapant les premières lettres d’un morceau ou d’un artiste dans le champ de publication.

Découvrez ci-dessous un aperçu du nouvel onglet :

À LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- Euro 2012 : une télécommande en forme de ballon de foot

- iPhone : le Top 10 des applications gratuites de la semaine

- Street Fighter X Tekken : les premières images de la version iPhone – iPad

***

Facebook App CenterVendredi 8 juin 2012 – Facebook vient d’inaugurer un nouveau service de son réseau social : l’App Center.

La fonctionnalité vient de faire son apparition aux États-Unis sur les applications Facebook d’iOS (iPhone, iPad, iPod Touch) et les smartphones sous Android.

Le principe de l’App Center de Facebook est plutôt simple : on télécharge des applications (via l’App Store ou le Google Play) ou des mini-logiciels que l’on va utiliser sur le réseau social.

Le but de Mark Zuckerberg et Facebook est « d’obliger » les utilisateurs du réseau social à passer plus de temps sur la version mobile pour attirer plus d’annonceurs et confirmer son modèle économique. Surtout à l’heure où le cours de bourse de Facebook est en chute libre à Wall Street.

L’App Center de Facebook est disponible uniquement aux États-Unis pour l’instant. Il devrait être accessible au reste du monde d’ici quelques semaines.

À LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- Megaupload : les fichiers légaux vont pouvoir être récupérés

- Le rachat de Twitter par Google fait à 99%

- Euro 2012 : les meilleures applications iPhone et iPad pour suivre la compétition

***

facebook_phoneMardi 5 juin 2012 – La rumeur d’un Facebook Phone la semaine dernière n’est pas passée inaperçue. En particulier chez Yanko Design qui a réalisé un concept du smartphone.

Le Facebook Phone porte haut les couleurs du réseau social. Au sens propre comme au sens figuré puisque Yanko Design l’imagine totalement bleu. Le site spécialisé dans ce type de projet parie sur un écran de 4,2 pouces et un appareil photo numérique de 8 mégapixels.

Découvrez ci-dessous quelques images du Facebook Phone imaginé par Yanko Design :

51- 30 Matte Black Surplus > 399,20€ au lieu de 499,00€

Source.

01 juin – Facebook propose de planifier ses changements de statuts et d’attribuer des rôles précis à chaque administrateur.

Après avoir intégré récemment une fonction payante pour diffuser ses changements de statut à des dizaines de milliers d’inscrits, Facebook propose aux sociétés de pouvoir planifier le changement de leur statut.

Ce planificateur de statut proposé sur les pages marque uniquement permet  d’organiser les mises à jour souhaitées jusqu’à 6 mois à l’avance. Chaque changement de statut doit cependant être espacé d’au moins 15 minutes. Il suffit pour organiser ses mises à jour de cliquer sur un picto en forme d’horloge présent sur la page Fan de sa marque.

Le planificateur de statut peut également être rétroactif et publier des mises à jour plusieurs jours en arrière.

Autre nouveauté proposé aux entreprises par Facebook, la possibilité d’attribuer plusieurs grades aux administrateurs de la page, donnant accès à différentes habilitations. Ces niveaux d’administration vont de Manager à Analyste statistique en passant par Créateur de contenu, Modérateur et Annonceur.

A LIRE AUSSI SUR MENLY

- Kim Kardashian sur Twitter et Instagram : nouvelles photos torrides

- TUDOR Heritage Black Bay et Pegalos : à l’heure rétro-chic (Vidéo sponsorisée)

facebook-phone-iphone-5Lundi 28 mai 2012 – L’actualité autour de Facebook est très riche. Après une entrée en bourse (pas forcement réussie), le mariage surprise de Mark Zuckerberg, il semble que le réseau social se penche serieusement sur la fabrication d’un smartphone.

La rumeur n’est certes pas nouvelle mais il semble que le projet s’accélère car Facebook n’hésiterait pas à recruter chez la concurrence et en particulier chez Apple. Rien d’illogique à cela : la firme de Cupertino dispose d’un savoir-faire en matière de smartphone qui n’est plus à présenter. Facebook voudrait donc frapper fort et utiliser son réseau social et son milliard de membres pour faire la promotion de son Facebook Phone.

Ce smartphone que l’on peut s’empêcher de comparer avec le Samsung Galaxy S3 ou le futur iPhone 5 pourrait débarquer dès 2013. Sauf qu’il y a un « mais » de taille : Facebook ne dispose pas de brevet en matière de fabrication de smartphone. Un gros point faible face à ses concurrents potentiels dans le secteur que son Apple, Google ou encore Samsung.

À LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- Le relooking du fondateur de Facebook Mark Zuckerberg

- Facebook : Mark Zuckerberg devient milliardaire et se fait passer la bague au doigt

- Date de sortie, appareil photo, design… retour sur les dernières rumeurs autour de l’iPhone 5

Mercredi 23 mai

17h05 – Facebook attaqué en justice suite à son introduction en bourse

Le scandale financier autour de Facebook aura bien lieu. Un groupe d’investisseurs vient en effet de porter plainte contre les banques Morgan Stanley, Goldman Sachs et JP Morgan Chase mais aussi contre le réseau social pour tromperie. Les investisseurs parlent d’une perte de 2,5 milliards d’euros pour l’ensemble des membres qui ont déposé la plainte devant un tribunal new-yorkais.  Ils accusent les banques d’avoir caché les informations des analystes financiers qui avaient prévenu que Facebook était surévalué. Une enquête pourrait être ouverte très rapidement.

Source

12h30 – Facebook : après la chute de l’action, le scandale?

Introduit en bourse vendredi dernier dans une liesse générale, Facebook poursuit sa dégringolade. Alors que le cours de l’action avait déjà chuté lundi pour son deuxième jour au NASDAQ, hier, il est tombé à 31 dollar,s soit une baisse de 26,3% par rapport au premier prix proposé aux investisseurs. Mark Zuckerberg est lui déjà la risée de Wall Street comme l’assure LeMonde.fr mais il sera bientôt laissé tranquille : c’est en effet la banque Morgan Stanley, chargée de la mise sur le marché ou IPO de Facebook, qui est maintenant sous le feu des projecteurs. Elle pourrait être accusée de tromperie si les dernières rumeurs venaient à être avérée. En effet, certains analystes qui travaillent pour la banque auraient fait savoir à la direction qu’ils pensaient que Facebook était surévalué. Une information que les dirigeants de Morgan Stanley auraient caché à leurs investisseurs, malgré la demande de Facebook de « revoir ses modèles à la baisse ». Quatre ans après le début de la crise, les banques continuent à faire leur loi. Pas vraiment rassurant.

Source

A LIRE AUSSI SUR MENLY :

- iPod Touch : un écran de 4 pouces comme sur l’iPhone 5 

- Direct 8, France Télé… Nos propositions pour Valérie Trierweiler 

 

Lundi 21 mai – Le cours de l’action Facebook s’effondre déjà en bourse

Mark Zuckerberg, fraîchement marié, ne va pas liker le deuxième jour de l’introduction en bourse de Facebook. Le réseau social avait fêté en grande pompe son entrée au NASDAQ vendredi dernier, voyant ainsi le cours de son action augmenter (de 38$ à 38,23$).

Mais ce matin patatras, Facebook s’est effondré à l’ouverture de la bourse new yorkaise. Le cours de l’action a chuté de 13% pour une cotation de 33,56$. De mauvais augure lorsqu’on sait que plusieurs entreprises (Renren, Zynga etc…) ont vu le cours de leur action violemment dégringoler dans les mois suivants leur introduction en bourse.

A LIRE AUSSI SUR MENLY : 

- L’entrée de Facebook en Bourse : une révolution pour la Mode 

- Facebook traîné devant la justice 

Vendredi 18 mai – Mark Zuckerberg fête son entrée en bourse avec ses employés

Mark Zuckerberg a sonné la cloche d’ouverture du marché boursier du NASDAQ cet après-midi. En compagnie de ses employés, le fondateur de Facebook a officialisé l’impressionnante entrée en bourse du réseau social dont le prix de l’action s’élève à 38 dollars (29,5€) comme nous vous l’annoncions.

L’évènement (c’est la deuxième plus grosse introduction en bourse derrière Visa en 2008) a été suivi en direct à la télé et par des centaines de passants sur Times Square.  Facebook lève donc 16 milliards de dollars pour une valorisation globale  de 104 milliards de dollars. Attention tout de même à ne pas crier victoire trop tôt, LeMonde.fr nous rappelle que d’autres entreprises du web, comme Groupon ou Zynga, ont vu le cours de leur action chuter dans les mois suivants leur introduction en bourse.

Pour voir Mark Zuckerberg et les centaines d’employés de Facebook hurler de joie au moment ou ils deviennent millionnaires ou milliardaires :

Mardi 15 mai 2012 – Valorisation record pour Facebook, entre 93 et 104 milliards de dollars

Vendredi, Facebook fera une entrée en bourse, la plus attendue de l’ère internet. Le réseau social a revu à la hausse le prix des actions dont les prix étaient évalués entre 28 et 35 dollars (27 à 27€).  Le coût variera finalement entre 34 et 38 dollars (26,5 à 29,5€) pour une valorisation globale de 93 à 104 milliards de dollars.

Une étude de Bloomberg a récemment révélé que 79% des analystes et traders estiment ce prix surévalué. Les 1250 personnes interrogées se sont montrées sceptiques quant à la capacité de Facebook de lever 14,7 milliards de dollars, sachant que l’entreprise de Mark Zuckerberg a ralenti sa croissance pour la troisième année consécutive.

A LIRE AUSSI SUR MENLY : 

- Investiture : comment Nicolas Sarkozy va donner les codes nucléaires à François Hollande 

- Passation de Pouvoir Sarkozy-Hollande : Sarkozy est sorti de l’Elysée sous les sifflets 

Lundi 14 mai 2012 – Pour acheter une action Facebook, il faut être très riche ou un habitué de la bourse

Facebook fera son entrée historique en bourse la semaine prochaine. 337 millions d’actions dont le prix est évalué entre 28 et 35 dollars (environ 21 à 27€) seront mises à disposition des acheteurs qui vont gagner beaucoup d’argent (les analystes prévoient déjà une hausse de l’action avoisinante les 45$ soit 34€ dans les 15 jours).

Seulement voilà, avant de quitter votre job, plaquer votre copine et aller vivre aux Barbades avec vos millions, il va falloir être un peu patient. Car ceux qui vont majoritairement profiter des actions Facebook sont les investisseurs institutionnels (compagnies d’assurance, fonds de pension etc…), tant la demande est élevée. Les particuliers vont eux devoir se contenter des restes laissés par les multinationales déjà propriétaires de la quasi-totalité de la Terre.

Mais selon les courtiers américains, ce ne sont pas les citoyens lambda qui pourront accéder aux titres du réseau social mais ceux disposant de 250 000 à 500 000$ dollars sur leur compte ou ayant réalisé au moins une trentaine de transactions cette dernière année. Autant dire que nous Français moyens, ne seront jamais ni même actionnaires majoritaires de notre profil.

A LIRE AUSSI SUR MENLY :

- Facebook rend les ados dépressifs 

- Ashton Kutsher dans le rôle de Steve Jobs : les premières photos 

Vendredi 11 mai 2012 – Facebook est en train de tester en mode grandeur nature une nouvelle fonction de son réseau social : le paiement des statuts.

L’option est proposée depuis quelques jours à certains utilisateurs du réseau social. En fait, les utilisateurs ont la possibilité de promouvoir certains de leurs statuts (en haut de la timeline et dans un temps plus long qu’habituellement) moyennant une somme d’argent allant de quelques centimes à 2 dollars.

Un porte-parole de Facebook a confirmé que le paiement du statut était en test sans préciser qu’elle en était le but précis ni combien de temps il allait durer et s’il allait être adopté définitivement.

À LIRE AUSSI SUR MENLY :

- Facebook : Le secret du sweat de Mark Zuckerberg enfin révélé

- Facebook rend les ados dépressifs

- Vols de voitures en France à la hausse en 2011

Source.

***

Fini de se cacher. Terminé les scrupules. Désormais, vous pouvez fièrement consulter votre profil Facebook, liker à qui-mieux-mieux et loler aux vidéos de chatons au bureau – le tout sous le regard effaré de votre patron – sans risquer de devoir passer à la compta en fin de journée pour récupérer votre solde de tout compte.

Mais à quoi doit-on ce spectaculaire retournement de situation alors qu’il y a peu, le réseau social de Zuckerberg était considéré comme le pire ennemi du manager ? Eh bien à une petite étude publiée sur le site Keas (dédié aux programmes de bien-être pour les employés).

Cette étude certifie en effet que l’utilisation du réseau social-roi est bénéfique pour la productivité des employés ! Avec modération évidemment : dix minutes de pause Facebook par jour seraient en effet « source de bonheur et d’apaisement », permettant aux employés de reprendre leur travail plus efficacement derrière.

Mieux encore : cette pause serait même la plus productive de toutes. Alors oubliez la pause café, la pause clope – voire la pause café-clope – et passez à la pause Facebook ! En revanche, l’histoire ne dit pas comment utiliser Facebook quand votre entreprise en a bloqué l’accès à leur salariés.

Nous, oui.

 

A LIRE AUSSI SUR MENLY : 

McBaguette chez Mc Donald’s : on a goûté la nouvelle recette – notre verdict

Raymond Domenech donne une leçon tactique à Ancelotti et Mourinho sur Twitter

 

Votre avis nous interesse